Nombre total de pages vues

lundi 27 février 2012

Notre blog vous informe sur le projet de port !

Comme nous le faisons depuis la création de ce blog, nous publions des articles de fond en vue d'informer toutes les personnes intéressées par le projet de port de Brétignolles sur Mer. Nous restons dans notre logique de respect et de courtoisie en ne publiant pas certains commentaires incitant à la haine, et à des attaques personnelles, de plus en plus nombreuses, ce qui montre bien que les opposants aujourd'hui ne s'en prennent plus au projet, mais bien aux personnes. Pas à leurs actions associatives ou politiques, mais bien des attaques personnelles. Nous ne publions pas ces commentaires. C'est pour cela que notre blog permet à chacun de s'exprimer, pour ou contre le port, de manière courtoise, apportant ainsi toutes les informations nécessaires à la compréhension du projet.

Nous publions aussi de nombreux articles en réaction à ce qui peut se dire dans la société brétignollaise. Les citoyens se posent des questions et des opposants au port y apportent des réponses fausses dans le but de discréditer la municipalité en place. Nous avons pu le voir avec des accusations infondées sur la construction de lotissements autour du site du projet de port, que les opposants ont attribué à la municipalité actuelle, alors qu'elle a été permise par l'ancienne équipe municipale.

Un autre exemple des méthodes des opposants: certains ont affirmé que le projet de port allait provoquer l'innondation du bourg de Brétignolles provoquant la destruction de Super U, et que le port lui même aurait été submergé, ce qui est évidemment faux. Aucune étude ne prouve ces risques, si ce n'est les dires des opposants. Au contraire, les différentes études, ainsi que la Commission d'Enquête, affirment la fiabilité des installations portuaires ainsi que la sécurité de la ville de Brétignolles sur Mer.

Nous continuons dans notre objectif de défense de ce projet de port qui va être amélioré et redéposé en enquête publique, à la suite du feu vert des autorités de l'Etat. Etant donné que la validité juridique du site a toujours été confirmée par les services de l'Etat nous sommes très confiants sur l'issu de ce projet.

mercredi 22 février 2012

L'équipe municipale actuelle n'est pas à l'origine des programmes immobiliers près du site du projet de port !

Certaines personnes s'interrogent sur les lotissements qui sont en cours de construction, ou qui sont déjà construits, et dont le lieu se situe autour du site du projet de port. Il est logique de se poser la question du pourquoi de ces constructions, alors même que la municipalité avait annoncé son refus face à une urbanisation croissante. En effet, l'un des objectifs prioritaires de l'équipe municipale actuelle, et ce qui est aussi une des bases à l'origine de la réflexion concernant le projet de port de plaisance, est la volonté de ne pas développer l'urbanisation, et notamment autour de la Normandelière.
Certains disent que ces constructions sont le fait de la Municipalité actuelle, et qu'elles sont là en vue de la construction du port, afin de créer de la spéculation et pour urbaniser les alentours du port.

CECI EST TOTALEMENT FAUX !!!!!!!!.

D'une part, les seuls lotissements qui sortent de terre actuellement et qui sont du fait de l'équipe municipale sont les lotissements Jeunes ménages. D'autre part, les autres constructions sont des initiatives privées.
En 1998, donc sous l'ancienne équipe municipale, la Municipalité à modifié le Plan d'Occupation des Sols (POS). Lors de cette modification, le zonage a été changé, et des terrains sont devenus constructibles. Ce sont ces terrains sur lesquels aujourd'hui des constructions apparaissent. Ainsi, lorsqu'il y une demande de permis de construire, la ville n'a pas les moyens de s'opposer à son autorisation sauf si elle veut voir sa décision contestée en justice, et perdre le procès facilement, en engageant l'argent public.
Ces constructions ne sont donc pas à l'origine de l'équipe municipale actuelle, mais ont été possibles par l'ancienne Municipalité.

Il était important pour nous de stopper ces rumeurs infondées qui, comme d'habitude, sont propagées pour tromper les Brétignollais, et détourner les citoyens de la vérité.

jeudi 16 février 2012

Normandelière : Seul site éligible pour un port !


Comme le souligne le rapport de la commission d’enquête (page 10 du rapport de la DUP), seul le site de la Normandelière est éligible à la création d’un port (a). Nous insistons sur ce point qui n’est absolument pas polémique mais encore contesté dans quelques commentaires colportés par des opposants.

La validité de ce site est confirmée par les études réalisées avec la DDTM (ex DDE) depuis 2003. S’il doit y avoir un port à Brétignolles, ce sera à la Normandelière et nulle part ailleurs.

En février 2011, les opposants au projet ont demandé à faire classer ce site en espace remarquable. Présageant prématurément de l’issue de cette requête, ces derniers concluent que notre projet est mort. Sachez qu’il n’en est rien. Nous avons la ferme volonté de proposer un nouveau projet.








Rappelons que le projet actuel prévoit 53ha d’espaces verts pour 23ha d’aménagements liés au port (b). La zone humide, d’une superficie totale d’environ 22ha, est préservée pour moitié (c). Les mesures compensatoires proposées ont été jugées insuffisantes par la commission. C’est assurément un point d’amélioration que le nouveau projet devra prendre en considération.



mardi 14 février 2012

Le nouveau projet est en route

Comme vous avez dû le lire dans le communiqué de presse de la préfecture du 4 février 2012, "il n'y aura pas de nouvelle enquête publique sur le projet actuel". Cela va dans le sens de la délibération prise par le Conseil municipal en date du 1er février 2012. Le Conseil municipal a en effet considéré "qu'il y a lieu de présenter un nouveau projet pour tenir compte des modifications substantielles" (baisse du coût du projet, amélioration des aspects environnementaux). M. le préfet parle bien dans son communiqué du "projet actuel", et ne vise nullement un projet futur. Il est donc légitime que M. le Préfet affirme qu'une "nouvelle enquête publique ne pourra le cas échéant porter que sur un projet substantiellement différent de celui précédemment déposé, qui devra dès lors être considéré comme définitivement abandonné". Cela tombe bien, c'est exactement ce qu'a déclaré la Mairie de Brétignolles trois jours auparavant.

Comme nous l'avons démontré dans un précédent article, la Mairie a pris conscience de l'enjeu que représente ce port de plaisance et des difficultés pour y parvenir. Elle apparaît comme lucide face a ces épreuves mais reste dans une logique de transparence qui a été la sienne depuis le début de ce projet.

Certains osent dire que le projet est abandonné car le Préfet a annoncé qu'il devrait y avoir un diagnostic préalable permettant de s'assurer qu'une "opération de cette envergure est, dans son principe même, réalisable sur le site proposé". Sachez que ce diagnostique a déjà été fait en quelque sorte. En effet, la validité juridique du site a toujours été confirmée par les services de l'Etat. Evidemment, un changement de statut de la  zone, qui deviendrait alors classée, remettrait en question ce projet, mais jusqu'à maintenant, le préfet a toujours refusé de le faire. Pourquoi le ferait-il aujourd'hui? Pourquoi les services de l'Etat reviendraient sur leur position concernant la validité juridique du site?

Le nouveau projet est en route. Ne vous inquiétez pas, il passera  tous les obstacles, le diagnostic, les études environnementales... car ce projet va être amélioré afin qu'il puisse être accepté sur tous les aspects.


samedi 11 février 2012

UTILITE DE PORT BRETIGNOLLES ET SECURITE DE NAVIGATION

Nous avons choisi de revenir sur l'aspect navigabilité et abri côtier du Port de Brétignolles sur mer.

Il est indiscutable que ce port sera un abri côtier attendu par de nombreux plaisanciers pour trouver refuge en cas de tempête, mais aussi une escale entre les Sables d'Olonne et Saint Gilles Croix de Vie (à 2 à 3 h de navigation seulement).
La commission d'enquête a été "forcée" de le souligner !




Cet aspect permet une nouvelle fois de différencier notre projet de celui de port Médoc qui se situe à plusieurs heures de navigation (8 h à 10 h) d'un abri, comme Arcachon au sud ou Oléron au nord !

La bonne navigabilité a été reconnue à l'unanimité par la grande commission nautique, comme nous vous le soulignons dans les documents joints. Contrairement à ce que veulent faire croire certains opposants !


Du reste, l'école de voile actuelle n'a sans doute pas été placée à la Normandelière par hasard ...
Rappelez vous du déplacement des pêcheurs du site de la Parée vers la Normandelière jugée plus sûre!

Toutes les études et tous les avis des spécialistes concluent à la NON DANGEROSITÉ de ce port quant à la navigabilité (pour ce qui est des biens et des personnes, nous l'avons développé dans l'article précédent).
Le chenal et l'entrée du port seront "calmes" en toutes circonstances grâce aux ouvrages d'avant port pour "casser" la houle et aux réalisations à l'entrée du chenal pour réguler l'agitation portuaire.
page 10 création du port
Pour ce qui est de la mise à l'eau des bateaux, tout le monde s'accorde sur le fait que ce sera plus "écologique" car moins polluant que les tracteurs sur la plage et plus sécurisé, sans risque pour les plagistes.

vendredi 10 février 2012

Le port n'aurait pas d'incidence sur la sécurité de la commune en cas de tempête de type Xynthia !!!

La tempête Xynthia reste dans les souvenirs de toutes les personnes vendéennes et plus particulièrement celles habitant sur la côte. On entend beaucoup de gens dire qu'heureusement que le port n'était pas dejà construit à l'époque de Xynthia sinon le centre ville de Brétignolles sur Mer aurait été totalement inondé. Et même que le port lui même aurait été détruit. Il est évidemment très facile de prendre les gens par les sentiments, en ne s'appuyant que sur une impression, un souvenir et qui ne repose sur aucune études scientifique.

Il est évident que le risque d'une tempête de type Xynthia existe toujours, c'est pourquoi le projet de port a voulu répondre à ces questions centrales: Le port aurait-il résisté à une tempête de type Xynthia? La ville de Brétignolles sur Mer aurait-elle été inondée? Pour y répondre, on peut s'appuyer sur les conclusions de la commission d'enquête. Quand celles ci ne critiquent pas, et émettent des points positifs, alors les points évoqués ne peuvent être contestés par quiconque. Et oui, pour une fois cette commission a donné raison aux bienfaits de la sécurité du projet dans le cas d'une tempête de type Xynthia.

Ainsi, on peut lire dans les conclusions de la commission p 12 que "l'Etat a confirmé qu'aucun secteur de la commune ne se trouve à une altitude inférieur à la cote de référence de 7,00, cote de submersion, hormis le secteur de la Gachère. La commission d'enquête  indique qu'en ce qui concerne le centre commercial Super U, situé à 14,43m CM, un phénomène de type Xynthia (7m CM), ne pourrait menacer, en aucun cas, ce commerce d'alimentation.

En ce qui concerne le projet de port, la cote d'élévation des quais est calée à 7m CM et les constructions portuaires (capitaineries...) n'auraient pas été atteintes puisque les bâtiments sont au minimum à une altitude de 9m CM soit pratiquement entre 1,5 m et 2 m au dessus de la surcote de Xynthia."

Elle continue en indiquant qu'"il est parfaitement légitime que les Vendéens s’interrogent sur le sujet Xynthia mais il est possible d'affirmer qu'à ce niveau de surcote il n'y aurait pas eu d'incidence sur les biens et les personnes."

Voila qui répond aux 2 questions:
Oui le port aurait parfaitement résisté à une tempête de type Xynthia.
Non la commune de Brétignolles sur Mer n'aurait pas été inondée même en cas de construction du port, la ville étant situé suffisamment en hauteur pour être protégée.

Ceux qui disent que la réalisation du port va faire risquer à la commune d'être submergée par les eaux en cas de grosse tempête ne s'appuient sur aucun éléments vérifiables.

Nous avons décidé sur ce blog, et ce depuis le début, de ne pas publier les commentaires qui visent une personne en particulier afin de la critiquer ou de l'insulter.Nous continueront bien évidemment dans cette logique afin que ce blog puisse donner toutes les informations nécessaires dans un climat serein, loin de l'agitation néfaste à la réflexion.

jeudi 9 février 2012

Nos réactions vis à vis du communiqué du Conseil municipal


Dans son communiqué, le Conseil municipal a réagi de manière lucide au communiqué de presse de la Préfecture du 4 février 2012.

La Mairie a en effet pris conscience des contraintes possibles qu'il pourrait y avoir et les a pris en considération. Comme cela était prévu avant le communiqué de la Préfecture, elle s'engage dans la rédaction d'un nouveau projet qui apportera des modifications substantielles. Modification évidemment du coût du projet, qui va passer de 45 millions à 33 millions d'euros. Cette baisse du coût intervient suite aux procédures d'appel d'offres en date du 5 novembre 2010 et du 31 mars 2011, et non prises en compte par la commission d'enquête, estimant que cette baisse correspondait à une modification substantielle du projet. Ainsi, on s’aperçoit que cette baisse du coût légitime sur le principe un nouveau projet qui sera donc substantiellement modifié.

Mais, dans sa volonté de parfaire le projet, le Conseil municipal a estimé que le projet devra être amélioré sur d'autres aspects: sur l'approche environnementale d'abord, mais aussi sur des éléments techniques, sur des erreurs et des oublis tels que la réflexion sur la possibilité de traverser le chenal par le moyen d'un passeur par exemple. La présentation du dossier, qui peut apparaître comme un détail, va aussi être améliorée, afin de fournir de meilleures explications sur des sujets compliqués, mais aussi pour apporter des réponses à toutes les questions qui se poseront. Enfin, les services de l'Etat vont être consultés afin d'une part de s'assurer qu'il est toujours possible de réaliser un port de plaisance sur le site de la Normandelière (même si sa validité juridique nous a déjà été confirmée par les études réalisées avec la DDTM, ex DDE, depuis 2003) , et d'autre part pour améliorer le projet, notamment sur l'aspect environnemental (avec la DREAL notamment).

La Municipalité a donc pris conscience de l'enjeux que représente ce port de plaisance et des difficultés pour y parvenir. Elle apparaît comme lucide face à ces épreuves mais reste dans une logique de transparence qui a été la sienne depuis le début de ce projet. Elle assume parfaitement le choix de ce projet et déclare que les études coûteront à la collectivité 100 000 euros en moyenne par an jusqu'à la prochaine enquête publique. Elle n'a jamais caché et ne cache toujours pas sa volonté d'aller jusqu'au bout de ce projet avec le "soutien massif" des brétignollais.

Nous sommes derrière le Conseil municipal dans la poursuite de ce projet.

Vive le port de Brétignolles sur Mer

mercredi 8 février 2012

Le communiqué du Conseil municipal du 8 février 2012



"COMMUNIQUE DU CONSEIL MUNICIPAL DE BRETIGNOLLES SUR MER


Le conseil municipal a pris bonne note des recommandations de Monsieur le Préfet de la Vendée dans le communiqué de presse du 4 février 2012, et s’engage solennellement à établir le diagnostic lucide et exhaustif des contraintes de toute nature et à les prendre en considération.

Afin que personne ne doute de notre lucidité, voici la liste des étapes à franchir avant de redéposer un nouveau dossier : 

- Le prochain projet devra comporter des modifications substantielles par rapport au projet initial. 

- Son approche environnementale devra être mieux détaillée (notamment les mesures compensatoires). 

- L’étude financière devra être adaptée au prix réel du projet. 

- Nous devrons corriger quelques erreurs et oublis (ex : le projet de passeur pour traverser le chenal). 

- Nous devrons également mieux développer le concept de « port propre ». 
- De façon générale, il nous faudra améliorer la présentation du dossier (plan/dessin/etc, …). 

- Il nous faudra également apporter des réponses claires à la DREAL et au Préfet de Région. 

- Nous devrons démontrer à Monsieur le Préfet la fiabilité des analyses techniques et la sécurité juridique des procédures (rédigées depuis 2003 avec l’Etat comme assistant à maîtrise d’ouvrage). 

- Enfin, nous devrons vérifier auprès des instances politiques de notre pays qu’il est toujours possible de réaliser un port de plaisance en France.

A nous pour cela d’être exemplaire dans l’amélioration et la présentation de notre dossier.

Nous demandons ce jour audience à Monsieur le Préfet pour valider ensemble l’exhaustivité de cette liste d’actions à mener pour aboutir à une nouvelle enquête publique.

Concernant le choix du site, sa validité juridique est confirmée par les études réalisées avec la DDTM (ex DDE) depuis 2003.

Il va de soi que tout changement statutaire de cette zone serait susceptible de remettre en cause la réalisation du projet.

A ce sujet, nous précisons que le Préfet de la Vendée nous a informés en février 2011 de la demande insistante des opposants à faire classer ce site en « espace remarquable ».

Il a toujours refusé d’accéder à cette demande en considérant que l’existence du projet de port sur ce site ne le rendait en rien remarquable.

Nous ne doutons pas de l’objectivité de Monsieur le Préfet sur ce sujet.

Enfin, fidèles à notre transparence depuis le premier jour, nous tenons à redire aux Brétignollais que l’ensemble des nouvelles démarches que nous devrons effectuer pour aboutir coûtera à la collectivité environ 100 000 € de moyenne par an jusqu’ à la prochaine enquête publique.

Un tableau mis à jour des dépenses réalisées pour le projet sera publié tous les six mois.

Conscients de l’énorme tâche qui nous attend, nous nous engageons auprès des Brétignollais à mobiliser toute l’énergie du conseil municipal pour franchir les étapes.

Avec votre soutien massif, rien ne nous fait peur…

          En toute lucidité…

                                                 A Brétignolles sur Mer, le 8 Février 2012

                                                 Pour le Conseil municipal
                                                 Le Maire
                                                 Christophe CHABOT"

mardi 7 février 2012

Le communiqué du préfet confirme notre volonté d'un nouveau projet "substantiellement" modifié

Samedi après-midi, M. le Préfet a transmis à la presse un communiqué pour clarifier sa position concernant le projet de port de Brétignolles sur Mer. A la suite de la manifestation en soutien au port qui a réuni plus de 2000 personnes, le Préfet a donc entendu l'appel des défenseurs du port et s'est exprimé sur le projet. 
M. le Préfet a ainsi déclaré qu'il n'y aurait pas de nouvelle enquête publique sur le projet actuel. En effet, il estime qu'il est juridiquement impensable de procéder à deux enquêtes successives sur un même projet.
Pour la mise en place d'une nouvelle enquête publique, il faudra un projet "substantiellement" différent.

Or justement, ce terme "substantiellement" na pas été évoqué par hasard. En effet, on peut trouver ce terme dans 2 documents. 

Tout d'abord dans  les conclusions de la commission d'enquête concernant l'utilité publique du projet. La commission affirme page 13 que "la baisse du coût des travaux dans de telles proportion et la modification du modelé paysager qui en découle (...) constituent deux modifications substantielles du projet soumis à enquête et ne peuvent pas être prises en considération".
C'est bien la première fois que l'on peut féliciter la commission d'enquête. D'une part pour ne pas avoir pris en compte cette diminution "substantielle" du coût qui allait évidemment apporter des éléments positifs au projet, et d'autre part pour avoir affirmé que cette baisse du coût était une "modification substantielle". Dans sa mauvaise foi, la commission a cependant réussi à nous donner les moyens pour mettre en place un nouveau projet.



Le deuxième document qui évoque le terme "substantielle" est la délibération du Conseil Municipal du 1er février 2012. Ainsi, il est dit:


"Considérant que suite aux procédures d'appel d'offres en date du 5 novembre 2010 et du 31 mars 2011, le coût du projet de port de plaisance a été actualisé à hauteur de 33 M€ au lieu de 45 M€;
(...)
Le Conseil Municipal, 
Après en avoir délibéré, à l'unanimité:

Article 1 : Considère qu'il y a lieu de présenter un nouveau projet pour tenir compte des modifications substantielles précédemment énoncées;

Article 2 : Sollicite auprès de Monsieur le Préfet de la Vendée une nouvelle procédure d'enquêtes publiques conjointes relatives au projet de port de plaisance, au vu du projet modifié."


Le Conseil Municipal s'est donc appuyé dans sa délibération, qui a été remise à Madame la Sous-préfète de la Vendée, sur les conclusions de la commission, et a ainsi fait valoir la mise en place d'un nouveau projet basé sur la "modification substantielle" du coût du projet.

On s'aperçoit donc que le communiqué de M. le Préfet de la Vendée conforte le Conseil Municipal dans sa volonté de présenter un nouveau projet. La Mairie n'a jamais pensé mettre en enquête publique le même projet, mais bien un projet "substantiellement modifié"


Complément:

M. Bourcereau a écrit sur son blog que "comme à son habitude, Christophe Chabot a caché le contenu de ce communiqué de presse à la population locale". On s'aperçoit, comme à son habitude, que le écrits de ce blog accusent, insultent, et ne vérifient jamais leurs sources. Nous avons voulu nous procurer ce communiqué de presse auprès de la Mairie. Malheureusement, celui-ci n'a été transmis qu'à la presse et désormais sur son site internet... Pourquoi vouloir s'en prendre à M. le Maire à tout prix?

lundi 6 février 2012

L'absence de France 3 a choqué !

L'absence de France 3 a choqué !
Nous vous invitons à le signaler au médiateur de la chaîne en allant sur le lien suivant:



Chers lecteurs, n'oubliez pas que nous avons besoin de vos adhésions pour fonctionner mais aussi pour justifier notre légitimité!

Nous vous invitons à prendre votre adhésion de 2 petits euros en cliquant sur le lien de la colonne de droite.


Les infos sont ici pour vous. Nous nous efforçons au delà du soutien au projet, d'apporter les réponses aux questions naturelles que vous vous posez.

Communiqués de presse du Président du Conseil Général et de M. le Maire de Brétignolles sur Mer

Dans un communiqué, M. le Maire félicite "Brétignolles veut son port" et "cap 2011" pour l'organisation réussie de la manifestation de samedi. En effet, ce n'est pas moins de 2000 personnes qui ont répondu présent à notre invitation. Ce pari réussi "constitue un tour de force remarquable et démontre que, Oui, les Brétignollais veulent leur port". Le Conseil municipal va donc entamer "la rédaction d'un nouveau dossier qui aboutira à une nouvelle enquête". La mise en place d'une nouvelle procédure "ne nous permet pas d'imaginer une autre enquête avant 14 à 18 mois", mais nous "avons toujours dit que nous prendrons le temps nécessaire pour aboutir au meilleur résultat!".


Avec ce nouveau projet, et à la suite des erreurs manifestes présentes dans les conclusions de la commission, un nouvel espoir né grâce à la réussite de la manifestation. 
"Les Brétignollais ont décidé que nous nous battrons aussi longtemps qu'il le faudra mais, Oui, nous le ferons notre port".




De même, par un communiqué en date du 4 février 2012, le Président du Conseil Général de la Vendée, M. Bruno Retailleau, "renouvelle sa confiance dans l'action des élus locaux et réaffirme son soutien au projet de construction d'un port de plaisance à Brétignolles sur Mer". Il insiste sur "l'intérêt du projet et des enjeux économiques et touristiques qui en découlent". Cette manifestation fût en effet symbolique car elle a réuni autour d'une même cause, "des élus, des associatifs, des commerçants, des chefs d'entreprises ou encore de simples citoyens, tous originaires de Brétignolles et des communes voisines".

Le soutien des élus de Vendée à ce projet de port est indéniable et crédibilise notre volonté d'aller jusqu'au bout afin d'aboutir à un port à Brétignolles sur Mer.


2000 manifestants: les médias en parlent

La manifestation de samedi a été une réussite sur plusieurs aspects.
Sur le nombre tout d'abord, nous étions plus de 2000 selon les journalistes, à manifester dans la bonne humeur, en criant notre joie d'être présent afin de défendre le port de Brétignolles. Les gens sont venus de partout, même de Paris, uniquement pour nous soutenir. Ça faut chaud au coeur.
L'organisation a aussi été parfaite, aucun débordement, timing respecté, cars remplis, boissons réchauffantes devant la Sous-préfecture.
L'objectif a été atteint: la Sous-préfète nous a reçu, le Préfet nous a attendu, et toute la Vendée a compris que Brétignolles et la Vendée veut vraiment son port.
Merci à tous ceux qui sont venus nous aider, de Brétignolles, de Saint Gilles, des Sables, de La Roche ...de toutes la Vendée et de toute la France.

Les médias ont largement retransmis notre manifestation, ce qui prouve sa grande importance ainsi que sa grande réussite:

- Hit West: lundi 6 février
- Ouest France: vendredi 3 févriersamedi 4 févriersamedi 4 février, dimanche 5 février, lundi 6 février
- TV Vendée: lundi 6 février
- RCF: lundi 6 février entre 4'42 et 7'57
- France 3 n'était malheureusement pas présent, il fut le seul média absent

Et d'autres encore dont les liens arrivent bientôt

Les photos de la manifestation du samedi 4 février