Nombre total de pages vues

jeudi 28 novembre 2013

Les chiffres clés qui donnent raison à BVSP

Le journal de la Vendée de novembre 2013 titre sur notre département qui fait la course en tête dans le domaine du nautisme, en s’appuyant sur des chiffres clés qui démontrent l’intérêt majeur de ce secteur pour notre économie.
 
 
On dénombre aujourd’hui 400.000 bateaux de plaisance en métropole. Avec 41000 salariés, la plaisance est le premier pôle d’excellence après l’aéronautique. Cette industrie qui génère prés de 4000 emplois dans notre département  souffre d’un manque d’infrastructures très pénalisant pour l’ensemble de la filière nautique.

Cette réalité, reconnue unanimement par tous les acteurs de la filière est depuis toujours rejetée par des opposants qui s’appuient encore sur les résultats  d’une enquête publique qui n’est plus d’actualité. Le projet a ses opposants que nous respectons, il a aussi ses partisans pour lesquels nous demandons la réciproque.

« Brétignolles veut son port » souhaite créer des plateformes de discussion et débattre avec l’ensemble des Brétignollais, partisans ou opposants. Chacun de nous doit pouvoir écouter l’autre et essayer de le comprendre.

La méthode COUE n’est pas une science exacte. Répéter à l’envie que le port ne se fera jamais, sans apporter de preuves tangibles, sans argumenter autrement qu’en s’appuyant sur des exemples pris de-ci de-là et sans rapport avec le site concerné, ça ne sert à rien. Faisons d’abord l’inventaire de la situation sur le plan local, n’essayons pas d’imposer la rigueur de la science, elle est parfois aveugle, et, la connaissance n’est pas le monopole des universitaires. Donnons enfin un peu de crédit au bon sens citoyen, il s’appuie sur la réalité du terrain.
 
« Brétignolles veut son port » a inauguré ses nouveaux locaux qui ont vocation à devenir demain un centre d’échange pour tous, avec comme seul sujet, le projet de port de Brétignolles sur mer.

Affaire à suivre ...