Nombre total de pages vues

mardi 17 décembre 2013

Nautic 2013 : FFPP soutient BVSP

 
 
Le Nautic de Paris vient de fermer ses portes ce dimanche 15 décembre.

Contrairement  à certaines annonces, il n’a jamais été d’actualité de présenter le nouveau projet de port de Brétignolles sur mer sur le salon de la porte de Versailles. Bien que présenté sur le site de la Normandelière, il est encore dans sa phase préliminaire et doit faire l’objet de nombreux aménagements auxquels seront associés les habitants de la CC.

Cependant, on en a beaucoup parlé ces derniers jours sur le salon. Le représentant de la FFPP (Fédération Française des Ports de Plaisance) reconnait un manque de places dans les ports vendéens, et  pense que la demande déjà forte, augmentera encore  au cours des prochaines années, boostée par l’attractivité de notre littoral. Nous savons que nous pouvons compter sur l’appui de sa Fédération.

Sur le stand de la Vendée, Wilfrid MONTASSIER, Président de Vendée Tourisme, a rappelé que « si la Vendée est le premier département touristique de la façade atlantique, nous devons faire très attention à ne pas nous reposer sur nos acquis. Nous devons sans cesse innover ». C’est ce que Christophe CHABOT, Maire de Brétignolles sur Mer a compris, et c’est pour cela que nous soutenons son projet.

La Vendée aura besoin demain d’infrastructures dignes de ce nom, contrairement à certaines extensions déjà réalisées ou prévues dans un port voisin, inconfortables et dangereuses (exemple les pontons de Marie Beaucaire) pour les usagers qui, soyons en certains, attendent « Port Brétignolles » pour déménager.

Applaudir  un agrandissement du port de Saint Gilles est un non-sens, surtout quand on dénonce en même temps les opérations de dragage, coûteuses et polluantes. Le potentiel d’accueil répondant aux besoins des plaisanciers du canton  se situe bien à la Normandelière.

Nous voulons rappeler que le port de Brétignolles ne sera pas situé sur un estuaire et ne peut donc être comparé à son voisin. Pas de pollutions terrestres dont on sait qu’elles représentent la quasi-totalité de la pollution marine, donc pas de boues toxiques à traiter. Oui, « Port Brétignolles » sera un port propre qui fera demain notre fierté .

Continuons de construire notre avenir sans renier notre passé.

« Brétignolles veut son port » vous souhaite à toutes et à tous un joyeux Noël.