Nombre total de pages vues

dimanche 17 août 2014

Pour son assemblée générale, BVSP a fait le plein




Notre assemblée générale s’est tenue ce samedi 16 août devant un parterre de sympathisants venu soutenir le projet de port de plaisance.

Le président a ouvert la séance par un hommage chaleureux à l’équipe sortante, la remerciant d’avoir  construite les bases solides d’un projet d’avenir et donné le tempo aux nouveaux élus qui sauront à leur tour exprimer leurs talents respectifs au service des Brétignollais.

Michel TETART, le secrétaire a ensuite présenté le bilan d’activité avec en point d’orgue la fête du port qui fut une grande réussite populaire contribuant largement au bon bilan financier de l’association.

BVSP est bien la première association Brétignollaise  et remercie ses fidèles adhérents pour leur soutien.

Christophe CHABOT , maire de Brétignolles , était représenté par Patrick CHOUQUET (1er adjoint) qui a répondu aux questions posées par l’assistance .

Le pot de l’amitié a ensuite clôturé cette soirée dans une ambiance conviviale

mardi 12 août 2014

AG de Brétignolles veut son Port

Assemblée générale de BRETIGNOLLES VEUT SON PORT

le samedi 16 aout 2014 à 18 heures à la salle des fetes de Brétignolles.
Nous vous attendons nombreux pour prouver votre soutien à notre association ainsi qu'au projet du port.

 Portivement

dimanche 3 août 2014

Point information à la Normandelière

L’association Brétignolles Veut Son Port reprend ses permanences estivales.


Comme l’an passé, notre point information est situé à côté du rond-point de la Normandelière.

Nous sommes ouverts les mercredi-samedi-dimanche de 10h à 12h30.

Une balade autour du futur port est prévue à chaque permanence, départ à 10:30 du bungalow.

Portivement !


lundi 7 juillet 2014

Fête du port samedi 12 juillet

La seconde édition de la Fête du port aura lieu le samedi 12 juillet 2014 aux Morinières.

La fête commencera à la Parée dès 17:30 avec la fanfare de l'Aiguillon sur Vie qui fera ensuite escale vers 18:15 devant l'Hôtel de ville.

La soirée de déroulera ensuite au parc des Morinières à partir de 19:30. Au programme, sardinade et grillades puis soirée dansante avec le groupe Gypsies-70F. Nous vous y attendons nombreux !

Portivement


jeudi 26 juin 2014

Embarquons !

Cette année 2014 est importante pour la réalisation du port à Brétignolles. En effet, de grandes étapes ont été et vont être franchies :

Le projet de réalisation d'un port à la Normandelière a une nouvelle fois été plébiscité par les Brétignollais (la 6ème fois depuis 2001) qui ont reconduit l’équipe municipale porteuse du projet avec plus de 56% des voix.

Le projet avance avec le lancement du diagnostic archéologique à la fin de l’été. Ce diagnostic archéologique a été validé par le Préfet de Région et permettra de lever un des derniers points durs.

Contrairement à ce que veulent faire croire les opposants au port, la commune est toujours propriétaire de la ferme de la Normandelière ! Le tribunal administratif s’est juste prononcé sur le prix d’achat (qu’il estime trop élevé). Il demande à la commune et au vendeur (le promoteur) de trouver un accord dans les 3 mois et si ce n’est pas possible, alors seulement de saisir le juge judiciaire qui estimera s’il est nécessaire ou non « d’annuler » la vente. Rassurons-nous, car même dans ce cas, la commune peut racheter la ferme avec un nouveau contrat. Le tribunal administratif a bien précisé qu’il ne se prononçait que sur le prix et aucunement sur la faisabilité ou non d’un port ! C’est pourquoi la Vigie a été déboutée !

Le projet est plus que jamais d’actualité avec sa dimension communautaire : le comité de pilotage est créé et le syndicat mixte en cours de formation.
  • Le projet de port est intégré au SCOT de la Communauté de Communes
  • Les études d’impact vont être lancées à l’automne prochain
  • Le Conseil Général a encore affirmé son intérêt pour ce projet
Plus que jamais, 2014 est une année charnière, le soutien de la population et des adhérents à BVSP est primordial pour témoigner de notre volonté d’avoir un port à la Normandelière.

Retrouvons nous le 12 juillet au parc des Morinières pour la fête du port autour d’un groupe musical et d’une sardinade, puis le 16 août pour notre AG annuelle à la salle des fêtes.

Ne nous laissons pas distraire par les recours intempestifs des opposants qui ne sont que le témoignage de leur impuissance et de leur agonie. Il faut rappeler que si ce projet, lancé depuis maintenant 13 ans, était infaisable et illégal, il aurait été interdit depuis longtemps !


Vive le port !

dimanche 13 avril 2014

L'aveu

Acte 1

Le 5 avril à 16h40, Gilles Rondeau s’adresse aux responsables d’associations Brétignollaises pour les mettre en garde contre les agissements de Jean-Yves Bourcereau, qu’il accuse d’avoir caricaturé une image parue dans le journal Ouest France, et qui met son association en porte à faux par rapport à un projet municipal qui ne fait pas l’unanimité.

Ce courrier ne fait jamais référence à  la liste Réunir Brétignolles, c’est pourtant cette dernière qui répond, sous la plume de Thierry Biron, qui s’étonne que ce courrier ne lui soit pas adressé prioritairement. Quel bel aveu de connivence, tel un gamin surpris les deux mains dans le pot de confiture, Thierry Biron reconnait bien maladroitement le lien étroit qui unit le blog de Jean-Yves Bourcereau à Réunir Brétignolles.

« Nous espérons Monsieur Biron que votre qualité d’élu que nous respectons et qui fait de vous un des garants de la paix civile dans notre commune, saura vous faire apprécier les conséquences désastreuses et dangereuses que vos méthodes ne manquent pas de générer. Reprenez vous Monsieur Biron, vous avez choisi implicitement de servir Brétignolles et, si votre position actuelle n’est pas celle que vous espériez, acceptez au moins le verdict des urnes. »

Acte 2 

Alors qu’il n’y assistait pas, Jean-Yves BOURCEREAU nous fait un compte rendu caricatural de la réunion du conseil municipal du mercredi 9 avril, occultant volontairement la déclaration solennelle de Christophe Chabot en ouverture de séance, qui bien qu’intégralement enregistrée, ne fait  pour une fois l’objet d’aucun audio sur le blog de la Normandelière, et pour cause, sa diffusion n’aurait fait que desservir les élus de réunir Brétignolles. 

Aucunement gênée, une élue de l’opposition s’étonne qu’aucun membre de la vigie ne figure dans la commission portuaire. Curieuse attitude de la part d’une représentante de personnes qui répètent à l’envie depuis des lustres que le port ne se fera jamais, et dont l’intention n’était pas de venir pour construire.

Mais le plus pathétique de la soirée nous fut servi par Nicolas Ducos, déclamant la déclaration des droits de l’homme, « tous les hommes naissent égaux en droit », oubliant au passage que ceux qui ne pensent pas comme lui sont traités par les siens de hors la loi, et que tout homme qui se bat pour défendre ses idées est infiniment respectable.

Affirmer que BVSP a jouée un rôle important  dans le résultat des élections, c’est nous faire beaucoup d’honneur, peut être aurions nous fait mieux si nous avions comme la Vigie, utilisé le fichier électoral à des fins de propagande, avec pour conséquence la distribution de trois, voire parfois quatre tracts pour le même foyer en fonction du nombre d’électeurs inscrits « écologie oblige »

Acte 3

Jeudi 10 avril, Christophe Chabot est réélu à la présidence de la communauté de commune du Pays de Saint-Gilles par 43 voix pour et 2 contre. C’est bien là la reconnaissance exprimée à un homme qui a marqué à jamais de son empreinte son passage aux commandes du bassin de vie. 

Le bon sens a voulu que la Chabophobie annoncée par JYB  se transforme en Chabomania !

Brétignolles ne peut plus continuer à vivre dans ce climat de défiance et de haine. Ne laissons pas le clanisme s’installer dans notre commune, personne n’y gagnerait, et surtout pas Thierry Biron à qui nous voulons rappeler que l’heure est venue pour lui de rompre avec cette vassalité dans laquelle il s’est laissé enfermer. Il pourrait alors  prétendre faire valoir pleinement les qualités qui sont les siennes, comme son devoir d’élu le lui impose et que seule une entière liberté permet d’exprimer.

dimanche 30 mars 2014

L’avenir est en nous

Après avoir pris officiellement et pour la troisième fois sa fonction de maire, Christophe Chabot, lors de son discours d’investiture empreint d’une réelle émotion, a fait  preuve d’une grande humilité.

Le bilan de ses deux mandats, c’est aux membres de ses équipes qu’il l’a attribué, saluant la responsabilité et la compétence de chacun d’entre eux, rappelant qu’ils étaient porteurs d’espérances, à l’écoute de tous, astreints à ce besoin de croire à un avenir pour Brétignolles, fortement exprimé durant la campagne électorale.

A une époque ou la confiance n’a jamais été aussi ébranlée, aussi fragile, ou la crise des valeurs n’a jamais été  aussi profonde, ou le besoin de retrouver des repères n’a jamais été aussi fort, c’est un Christophe Chabot  rassembleur qui a rappelé qu’il était nécessaire que toutes les femmes et tous les hommes mettent en commun leurs talents, leurs idées, pour imaginer cet avenir profitable à tous.

Christophe Chabot pense avec gravité au mandat que nous lui avons confié, à cette exigence qu’il porte en lui, exigence de rassembler notre commune qui a besoin d’être forte pour affronter les défis audacieux qu’avec elle nous allons oser. Jamais l’immobilisme n’a été aussi dangereux dans un monde en pleine mutation, ou nous devons lutter contre ce sentiment de vulnérabilité qui décourage l’initiative et la prise de risque. 

Souhaitons que les élus de l’opposition aient bien compris le message, chacun d’entre eux a sa place au service de notre commune dans laquelle il n’y a pas de camp. Il n’y a que les bonnes volontés, les compétences,  les idées et les convictions de ceux qui sont animés par la passion, la passion de l’intérêt général auquel ils se sont volontairement astreints par leur engagement. A eux de décider, sans renier leurs convictions, sans trahir leurs amitiés, en leur âme et conscience de femmes et d’hommes libres, comment ils veulent servir Brétignolles.

Demain, la  responsabilité de chacun envers les générations à venir, saura rassembler Brétignolles !

lundi 24 mars 2014

Municipales et le bon sens près de chez nous


En reconduisant pour un troisième mandat Christophe Chabot dans son fauteuil de maire, les Brétignollais(es) ont choisi la continuité plutôt que l’aventure.

Cette confiance renouvelée récompense le formidable travail effectué au cours des deux précédentes mandatures et les électeurs ne s’y sont pas trompés. Ne cédons pas au triomphalisme, respectons nos adversaires battus et souhaitons que leur opposition au sein du conseil municipal soit constructive et mise au service de tous.

Brétignolles veut son port remercie ses adhérents électeurs de leur aide qui va nous permettre de poursuivre les grands projets qui nous tiennent à cœur.

Un grand merci à Christophe Chabot qui a su fédérer autour de lui  une équipe compétente et solide à qui nous renouvelons tous nos vœux de réussite.

vendredi 21 mars 2014

Municipales Brétignollaises : Vote à 1 tour !

Ce dimanche 23 mars à Brétignolles sur Mer, les Brétignollais auront le choix entre deux listes.

Attention, il n’y aura qu’un tour !

Nous rappelons que seule la liste « Réussir Brétignolles sur Mer » porte le projet du port de plaisance à Brétignolles sur Mer.

Dans la mesure où il n’y a que deux listes qui se présentent aux municipales, le nom du Maire sera connu dès dimanche soir.

Nous pensons utile de rappeler cette modalité du scrutin car certains Brétignollais venus à la permanence de la liste « Réussir Brétignolles sur Mer » pensaient qu’il y avait deux tours.

Par ailleurs, nous rappelons qu’il ne faut pas rayer de nom sur le bulletin.

Un bulletin rayé est un bulletin nul !

Chaque voix compte

mercredi 19 mars 2014

Les courageuses révélations de Bernard Deleau

Hier encore, c’était une rumeur, Thierry Biron et son équipe étaient pilotés par Olivier d’Audiffret, c’est aujourd’hui une certitude !

La lettre ouverte de Bernard Deleau, diffusée sur son blog Brétignolles autrement (http://bretignollesautrement.blogspot.fr), et abondamment déposée dans nos boites à lettre, est révélatrice des méthodes employées par ceux qui se présentent devant vous en donneurs de leçons. Cassons d’abord ceux qui nous gênent, ensuite peut être, nous réunirons !!!

(extrait de la lettre ouverte de Bernard Deleau du 17 mars 2014 le blog "Brétignolles autrement")

Le seul tort de Bernard Deleau fut de faire acte de candidature aux élections municipales, de plein droit, sans se soucier de faire de l’ombre à quiconque. Cette attitude courageuse a fait de lui un paria, livré aux injures et à la vindicte de ceux qui prétendent réunir Brétignolles. Nous connaissons bien ces méthodes guerrières pour les avoir subies et sommes très étonnés de les voir utilisées par un homme qui prétend être demain à l’écoute de tous.

Comme Bernard Deleau, nous regrettons la légèreté avec laquelle Thierry Biron fait l’analyse brute de l’endettement de notre commune, sans jamais en évoquer les raisons et la logique implacable. L’équipe en place a construit pour vingt ans des infrastructures dont chacun profite dès à présent, l’endettement est donc normal, c’est le lot de tous ceux qui ont la volonté et le courage d’investir.

Ce fût d’abord le numéro raté du comique troupier, l’écolo de service, récitant sa leçon mal apprise, traitant d’un sujet hors de ses compétences et parlant à l’envie de refus des services de l’état qui n’étaient en réalité que des avis consultatifs. Monsieur le Préfet n’a-t-il pas soumis le projet à l’enquête publique ?

Monsieur d’Ornellas, plus suffisant que jamais, n’a-t-il pas déclaré l’impossibilité d’exploitation du site, dangereux et impropre selon lui à la navigation, balayant d’un revers de main les conclusions de la grande commission nautique.  Monsieur d’Ornellas, à qui il ne manquait que les effets de manches, a curieusement comparé les finances publiques de la France à celles de Brétignolles, et comme le ridicule ne tue pas, décidé seul de l’arrêt des subventions en oubliant au passage l’investissement privé. Bernard Deleau a raison, avec l’équipe Thierry Biron, le pire est à notre porte, enfermons nous à double tours.

Avant de poursuivre notre marche en avant, regardons derrière nous le travail effectué en deux mandatures. Les halles, la médiathèque, les salles de tennis de table, l’aménagement du centre bourg, les lotissements pour les jeunes (150 maisons) à prix coûtant, 6 nouvelles classes ouvertes dans les écoles à Brétignolles, sur 19 pour l’ensemble du canton pendant les mandats de Christophe Chabot. Combien de communes ont su rassembler avec succès et sous un même toit l’accueil périscolaire public et privé ?

Brétignolles sur mer jouit d’un tissu associatif particulièrement fort, et nous n’avons pas attendu Thierry Biron pour réunir.

Notre avenir est avec l’équipe en place, que nous allons reconduire parce qu’ils le méritent et que nous le valons bien.

Dimanche nous voterons pour la liste Christophe Chabot

mercredi 5 mars 2014

Port Brétignolles : Enjeu des élections

Christophe CHABOT l’a encore réaffirmé, le projet de port sera bien l’un des enjeux majeurs des prochaines élections. Arrêter le projet si près du but serait pour lui irresponsable et irrespectueux des Brétignollais, et d’ajouter que ce serait une catastrophe économique qui entraînerait une régression de notre commune.

Plus que jamais Christophe CHABOT peut compter sur le soutien sans réserve de notre association, soutien qui ne souffrira pas des affirmations non étayées de nos opposants. La dernière en date avancée par Girard du Marais, parlait de l’obligation d’acheter un bateau neuf pour prétendre à un anneau dans un port exemplaire.  



Encore une preuve d’affirmation mensongère, avancée pour jeter le trouble dans les esprits et tenter de faire croire aux plus crédules que le port n’est pas réalisable.

N’est-ce pas lui le gentil rêveur ?

BVSP - Christophe CHABOT : L'avenir exemplaire !

lundi 24 février 2014

Port Brétignolles au cœur de l’actualité

Le récent dérèglement climatique que nous venons et continuons de subir a fort justement jeté le trouble dans les esprits, amplifié par des propos se voulant volontairement alarmistes.

Que serait devenu Brétignolles avec une brèche dans la dune ? Inondée ? Submergée ? Engloutie sous les eaux, telle une Pompéi  moderne, la lave en moins et l’eau en plus ?

On a beaucoup parlé du trait de côte qui aurait reculé de plusieurs mètres. Si c’est exact à certains endroits, ça ne l’est pas sur le site de la Normandelière, et plus précisément à l’emplacement du futur chenal. L’escalier d’accès à la plage n’est pas détruit mais ensablé. Le treuil qui servait autrefois à la remontée des bateaux est toujours enfoui sous le sable depuis bientôt 10 ans avec la végétation environnante et apporte la preuve qu’à cet endroit précis (chenal d’accès au futur port) les tempêtes successives n’ont pas altéré cet endroit du trait de côte.



Nous ne cessons de le dire, le port est prévu pour résister aux plus importantes surcotes jamais enregistrées sur notre commune. Même une seconde XYNTHIA serait sans effet au regard de la hauteur des quais. Nous savons qu’il faudra protéger l’entrée du chenal, les enrochements sont prévus pour ça, modulables si nécessaire.

Avec ses 13 kilomètres de côtes, Brétignolles possède un patrimoine exceptionnellement riche et varié. Ne restons pas à l’écart des grands courants porteurs en refusant cette entrée sur les voies maritimes qui sont les plus économiques, les plus écologiques et les plus anciennes de toute l’histoire de l’humanité.

Brétignolles ne doit pas rater le virage de la modernité, notre avenir proche sera demandeur d’emplois, faisons en sorte de nous y préparer aujourd’hui.

vendredi 14 février 2014

On se calme

Notre article « BVSP droit dans ses bottes » a suscité de nombreuses réactions de la part de personnes visées, assorties pour certaines de menaces de plaintes.

Dans un souci d’apaisement, nous avons modifié notre article, initialement perçu à tort comme vindicatif, voire injurieux, par certains de ces plaignants qui usent pourtant à souhait de l’insulte et du mensonge, certains que c’est un droit à eux seuls réservé, et que nous ne revendiquerons pas.

BVSP considère que l’argent versé généreusement par ses adhérents que nous remercions, et qui est notre seule source de fonctionnement, n’a pas vocation à financer un procès inutile et, s’agissant d’une procédure relative aux droits de la presse, fort onéreux. Le Président de BVSP a adressé un courrier à Monsieur Olivier D’AUDIFFRET, admettant que ce dernier ait pu souffrir de termes inadaptés.

BVSP n’entend pas modifier sa ligne de conduite : Informer et rétablir si nécessaire la vérité

Avec les municipales, on n’attend pas le printemps pour le grand déballage. Les blogs sont en folie. Certains éructent de rage, ne sachant s’il convient de porter cette non affaire devant les tribunaux, loin des sujets qui préoccupent les Brétignollais. Ils s’accrochent à ce qu’ils savent faire de mieux, l’invective.

Avec la bénédiction de J.Y. BOURCEREAU, sans doute dans l’attente d’un susucre, ils multiplient les insultes et menaces physiques. On pourrait croire qu’il s’agit là d’un concours appelé à récompenser les toutous mordeurs.

Dans un contexte économique et social particulièrement difficile, ce sont les hommes et les femmes qui feront demain la différence, et seule la liste « Réussir Brétignolles » emmenée par Christophe CHABOT, aura l’énergie nécessaire à l’aboutissement de nos projets et la volonté de construire ensemble un avenir pour Brétignolles.

"Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas, c'est parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles"

Inspirons nous de cette célèbre et magnifique citation de Sénèque, osons et continuons de croire en nous, de planter des idées, avec optimisme et passions. Alors nous atteindrons ensemble les buts que nous nous sommes fixés.

Tous ensemble avec "Réussir Brétignolles"

lundi 10 février 2014

A conditions climatiques exceptionnelles, paysages et situations exceptionnels

Les macareux moine échoués sur les plages de Brétignolles ne sont pas des oiseaux emblématiques des côtes Brétignolaises et leur présence est bien le signe de conditions climatiques hors normes qui frappent notre pays depuis quelques jours.
 
Chaque tempête génère son lot d’éléments perturbateurs de notre vie quotidienne. Aussi regrettables soient-ils, les dégazages sauvages, les cargaisons perdues en mer, les ouvrages endommagés par les éléments déchainés, et auxquels nous sommes habitués, sont presque un non évènement au regard de ce qui se passe dans notre pays.
 
En profiter pour critiquer les services techniques de la commune, accusés d’inertie, est une insulte inacceptable. Prétendre qu’une brèche dans la dune serait la cause d’envahissement par l’eau et les déchets du centre de Brétignolles, c’est vouloir installer la peur dans notre commune. De telles affirmations mensongères devraient êtres au minimum assorties d’un argumentaire sérieux, ce qui est loin d’être le cas.
 
Ces basses manœuvres n’altèreront pas le moral des Brétignollais qui, bien au contraire, sortiront renforcés dans leurs convictions, et voteront massivement pour la liste de Christophe Chabot, seule garante d’un avenir serein.

dimanche 9 février 2014

BVSP est bien dans son rôle et droit dans ses bottes

BVSP est une association ayant pour objet de soutenir le projet de port de Brétignolles sur le site de la Normandelière.
 
Elle ne sort pas de son rôle en soutenant Christophe Chabot, seul candidat déclaré à avoir mis dans son programme la réalisation du port de plaisance. BVSP tient sa légitimité du soutien majoritaire de ses adhérents et sympathisants, qui n’ont pas hésité à montrer physiquement et en plusieurs occasions leur attachement à ce projet. Nous avons reçu un mandat que nous aurons à cœur d’honorer.
 
Le projet de port de plaisance est le prolongement logique de tous les travaux d’embellissement du centre ville et des quartiers en général et nous ne laisserons pas le blog de J.Y Bourcereau, bras armé de la Vigie (qui s’en défend maladroitement), salir nos élus et nous-mêmes comme ils le font depuis des mois. Nous nous autorisons le droit de penser que ce blog est l’électron libre du Seigneur de Beaumarchais, autant qu'ils nous accusent d'être une association paramunicipale au service de Christophe CHABOT.
 
Il n’y a pas eu d’attaques directes contre Thierry Biron que nous respectons, seulement des réponses et vérités à la hauteur des calomnies formulées dans son tract, et certainement dictées par un entourage peu enclin à encourager des valeurs d’échange et de partage. Monsieur Biron doit apprendre à choisir ses alliés s’il veut éviter des commentaires désobligeants. Nous nous réservons le droit de répondre au coup par coup à toutes les attaques..
 
Le port se fera ou ne se fera pas. La décision appartiendra aux services de l’état, mais les Brétignollais ont déjà reçu l’engagement (renouvelé depuis plus de dix ans) de ne débuter les travaux qu’après avoir obtenu la garantie de son autofinancement. Si le projet a une incidence sur la fiscalité, il ne se fera pas, pas de crainte à avoir de ce coté là.
 
Christophe Chabot peut compter sur nous pour l’aider à poursuivre l’œuvre commencée, avec le port comme point d’orgue, pour que Brétignolles continue son développement sans pour cela perdre son âme .
 
Tous ensemble pour réussir Brétignolles

jeudi 6 février 2014

Réunir Brétignolles ou la grosse imposture

Débuter sa profession de foi en affirmant que trop de gens n’osent s’exprimer librement à Brétignolles est un déni de démocratie qui a vocation à diviser plutôt que réunir.
 
Critiquer l’aménagement du centre bourg ou de certains quartiers de Brétignolles, alors qu’ils font la fierté du plus grand nombre et l’admiration des gens de passage, ce n’est pas réunir mais diviser.
 
 
 
Dire que nos plages se sont dégradées dans l’indifférence et que notre station balnéaire a perdu son caractère familial, c’est accuser les autres de n’avoir fait ce que vous Monsieur Biron serez capable de faire demain, alors qu’ils ont fait ce qu’il fallait, et que vous le savez bien.
 
La démocratie participative n’est pas souvent de mise chez vous et les Brétignollais qui vous connaissent de longue date savent que vous vous êtes toujours présenté comme étant le meilleur, n’hésitant pas à critiquer vos concurrents, ce qui est un signe de suffisance et d’inélégance à la fois.
 
Evitez Monsieur Biron de parler de travaux au dessus de nos moyens, nous savons ce que nous vous devons, à vous et à votre seigneur et maître d’une époque depuis longtemps révolue. Votre fontaine n’atteindra jamais la notoriété de sa grande sœur romaine, et pourtant, grâce à vous, elle nous a coutée fort cher.
 
Avec l’équipe en place, à qui nous continuons d’accorder notre confiance, nous avons l’assurance de réussir Brétignolles.

lundi 3 février 2014

Silencieux mais confiants

Communiquer sur le port en période électorale est un exercice difficile auquel nous ne nous adonnerons pas. Toutefois sachez que fort de votre soutien nous continuons de travailler sur le projet et qu’il aboutira grâce à vous.
 
En attendant, nous avons décidé de nous concentrer sur la campagne électorale qui va s’avérer décisive pour l’avenir de notre commune en répondant au coup par coup aux attaques de plus en plus violentes d’opposants, aveuglés par une haine viscérale à l’encontre de Christophe Chabot.
 
Pourrait-il aujourd’hui dire ou faire quelque chose qui trouve grâce à leurs yeux ?
 
Ont-ils perdus la raison ou sont-ils tellement à court d’arguments pour aller jusqu’à critiquer les travaux effectués après Xynthia pour la protection de notre littoral (mauvaise qualité de pierre, mauvaise qualité de pose), qu’aurait-ils fait, eux les opposants déclarés et candidats à la mairie ? Nous préférons les solutions aux critiques et ne laisserons pas des individus venus d’ailleurs, qui s’expriment sous couvert d’anonymat, salir le travail admirable fait par notre Maire et son équipe au cours des deux mandatures. Des candidats qui n’aurons jamais valeur d’exemple au regard de ce qu’ils ont accompli en leur temps.

Le centre bourg de notre commune ne plait peut être pas à certains Brèmois, Bordelais ou Mothais.Nous nous passerons de leurs avis. Le notre nous suffit.

Portivement vôtre

vendredi 10 janvier 2014

TOUS NOS VOEUX POUR 2014

 
 
 
 
 

Le calme après la tempête

La presse a beaucoup parlé de la récente tempête qui a frappé notre région. Comme en 2010, ce sont les mêmes sites qui ont été touchés. A Saint Gilles comme aux Sables, très exposés aux éléments, les dégâts sont importants, quoique plus mesurés que lors de la tempête Xynthia.
Quelle belle occasion pour les opposants au projet de port de plaisance qui en profitent pour tenir un discours délétère visant à instaurer un climat de psychose à l’approche des élections. Non, le site de la Normandelière ne ressemble pas à cette côte vendéenne dont la presse, tant écrite qu’audiovisuelle, s’est abondamment fait l’écho.
Plusieurs zones littorales (hors Bretignolles) furent mises sous étroite surveillance pendant les grandes marées. Port Brétignolles construit, les brises houles auraient assumés leur rôle protecteur comme tant d’autres le font dans le monde depuis la nuit des temps pour créer des abris portuaires.
Oui, nous avons plus que jamais des raisons de croire et oser. Ne nous laissons par abuser par le discours catastrophe de nos opposants. 2014 sera une grande année. La victoire est en nous.
Meilleurs voeux à tous