Nombre total de pages vues

dimanche 30 mars 2014

L’avenir est en nous

Après avoir pris officiellement et pour la troisième fois sa fonction de maire, Christophe Chabot, lors de son discours d’investiture empreint d’une réelle émotion, a fait  preuve d’une grande humilité.

Le bilan de ses deux mandats, c’est aux membres de ses équipes qu’il l’a attribué, saluant la responsabilité et la compétence de chacun d’entre eux, rappelant qu’ils étaient porteurs d’espérances, à l’écoute de tous, astreints à ce besoin de croire à un avenir pour Brétignolles, fortement exprimé durant la campagne électorale.

A une époque ou la confiance n’a jamais été aussi ébranlée, aussi fragile, ou la crise des valeurs n’a jamais été  aussi profonde, ou le besoin de retrouver des repères n’a jamais été aussi fort, c’est un Christophe Chabot  rassembleur qui a rappelé qu’il était nécessaire que toutes les femmes et tous les hommes mettent en commun leurs talents, leurs idées, pour imaginer cet avenir profitable à tous.

Christophe Chabot pense avec gravité au mandat que nous lui avons confié, à cette exigence qu’il porte en lui, exigence de rassembler notre commune qui a besoin d’être forte pour affronter les défis audacieux qu’avec elle nous allons oser. Jamais l’immobilisme n’a été aussi dangereux dans un monde en pleine mutation, ou nous devons lutter contre ce sentiment de vulnérabilité qui décourage l’initiative et la prise de risque. 

Souhaitons que les élus de l’opposition aient bien compris le message, chacun d’entre eux a sa place au service de notre commune dans laquelle il n’y a pas de camp. Il n’y a que les bonnes volontés, les compétences,  les idées et les convictions de ceux qui sont animés par la passion, la passion de l’intérêt général auquel ils se sont volontairement astreints par leur engagement. A eux de décider, sans renier leurs convictions, sans trahir leurs amitiés, en leur âme et conscience de femmes et d’hommes libres, comment ils veulent servir Brétignolles.

Demain, la  responsabilité de chacun envers les générations à venir, saura rassembler Brétignolles !

lundi 24 mars 2014

Municipales et le bon sens près de chez nous


En reconduisant pour un troisième mandat Christophe Chabot dans son fauteuil de maire, les Brétignollais(es) ont choisi la continuité plutôt que l’aventure.

Cette confiance renouvelée récompense le formidable travail effectué au cours des deux précédentes mandatures et les électeurs ne s’y sont pas trompés. Ne cédons pas au triomphalisme, respectons nos adversaires battus et souhaitons que leur opposition au sein du conseil municipal soit constructive et mise au service de tous.

Brétignolles veut son port remercie ses adhérents électeurs de leur aide qui va nous permettre de poursuivre les grands projets qui nous tiennent à cœur.

Un grand merci à Christophe Chabot qui a su fédérer autour de lui  une équipe compétente et solide à qui nous renouvelons tous nos vœux de réussite.

vendredi 21 mars 2014

Municipales Brétignollaises : Vote à 1 tour !

Ce dimanche 23 mars à Brétignolles sur Mer, les Brétignollais auront le choix entre deux listes.

Attention, il n’y aura qu’un tour !

Nous rappelons que seule la liste « Réussir Brétignolles sur Mer » porte le projet du port de plaisance à Brétignolles sur Mer.

Dans la mesure où il n’y a que deux listes qui se présentent aux municipales, le nom du Maire sera connu dès dimanche soir.

Nous pensons utile de rappeler cette modalité du scrutin car certains Brétignollais venus à la permanence de la liste « Réussir Brétignolles sur Mer » pensaient qu’il y avait deux tours.

Par ailleurs, nous rappelons qu’il ne faut pas rayer de nom sur le bulletin.

Un bulletin rayé est un bulletin nul !

Chaque voix compte

mercredi 19 mars 2014

Les courageuses révélations de Bernard Deleau

Hier encore, c’était une rumeur, Thierry Biron et son équipe étaient pilotés par Olivier d’Audiffret, c’est aujourd’hui une certitude !

La lettre ouverte de Bernard Deleau, diffusée sur son blog Brétignolles autrement (http://bretignollesautrement.blogspot.fr), et abondamment déposée dans nos boites à lettre, est révélatrice des méthodes employées par ceux qui se présentent devant vous en donneurs de leçons. Cassons d’abord ceux qui nous gênent, ensuite peut être, nous réunirons !!!

(extrait de la lettre ouverte de Bernard Deleau du 17 mars 2014 le blog "Brétignolles autrement")

Le seul tort de Bernard Deleau fut de faire acte de candidature aux élections municipales, de plein droit, sans se soucier de faire de l’ombre à quiconque. Cette attitude courageuse a fait de lui un paria, livré aux injures et à la vindicte de ceux qui prétendent réunir Brétignolles. Nous connaissons bien ces méthodes guerrières pour les avoir subies et sommes très étonnés de les voir utilisées par un homme qui prétend être demain à l’écoute de tous.

Comme Bernard Deleau, nous regrettons la légèreté avec laquelle Thierry Biron fait l’analyse brute de l’endettement de notre commune, sans jamais en évoquer les raisons et la logique implacable. L’équipe en place a construit pour vingt ans des infrastructures dont chacun profite dès à présent, l’endettement est donc normal, c’est le lot de tous ceux qui ont la volonté et le courage d’investir.

Ce fût d’abord le numéro raté du comique troupier, l’écolo de service, récitant sa leçon mal apprise, traitant d’un sujet hors de ses compétences et parlant à l’envie de refus des services de l’état qui n’étaient en réalité que des avis consultatifs. Monsieur le Préfet n’a-t-il pas soumis le projet à l’enquête publique ?

Monsieur d’Ornellas, plus suffisant que jamais, n’a-t-il pas déclaré l’impossibilité d’exploitation du site, dangereux et impropre selon lui à la navigation, balayant d’un revers de main les conclusions de la grande commission nautique.  Monsieur d’Ornellas, à qui il ne manquait que les effets de manches, a curieusement comparé les finances publiques de la France à celles de Brétignolles, et comme le ridicule ne tue pas, décidé seul de l’arrêt des subventions en oubliant au passage l’investissement privé. Bernard Deleau a raison, avec l’équipe Thierry Biron, le pire est à notre porte, enfermons nous à double tours.

Avant de poursuivre notre marche en avant, regardons derrière nous le travail effectué en deux mandatures. Les halles, la médiathèque, les salles de tennis de table, l’aménagement du centre bourg, les lotissements pour les jeunes (150 maisons) à prix coûtant, 6 nouvelles classes ouvertes dans les écoles à Brétignolles, sur 19 pour l’ensemble du canton pendant les mandats de Christophe Chabot. Combien de communes ont su rassembler avec succès et sous un même toit l’accueil périscolaire public et privé ?

Brétignolles sur mer jouit d’un tissu associatif particulièrement fort, et nous n’avons pas attendu Thierry Biron pour réunir.

Notre avenir est avec l’équipe en place, que nous allons reconduire parce qu’ils le méritent et que nous le valons bien.

Dimanche nous voterons pour la liste Christophe Chabot

mercredi 5 mars 2014

Port Brétignolles : Enjeu des élections

Christophe CHABOT l’a encore réaffirmé, le projet de port sera bien l’un des enjeux majeurs des prochaines élections. Arrêter le projet si près du but serait pour lui irresponsable et irrespectueux des Brétignollais, et d’ajouter que ce serait une catastrophe économique qui entraînerait une régression de notre commune.

Plus que jamais Christophe CHABOT peut compter sur le soutien sans réserve de notre association, soutien qui ne souffrira pas des affirmations non étayées de nos opposants. La dernière en date avancée par Girard du Marais, parlait de l’obligation d’acheter un bateau neuf pour prétendre à un anneau dans un port exemplaire.  



Encore une preuve d’affirmation mensongère, avancée pour jeter le trouble dans les esprits et tenter de faire croire aux plus crédules que le port n’est pas réalisable.

N’est-ce pas lui le gentil rêveur ?

BVSP - Christophe CHABOT : L'avenir exemplaire !